Histoire GW2

Introduction

L’Armée du Silence, ou A.S., est une société secrète qui a été fondée il y a plus de trois siècles. Ses actions sont nombreuses mais presque toujours méconnues du publique. Ils ont infiltrés les hautes sphères de bien des peuples, se qui leurs donnent une marge d’action qui va bien au-delà des nations et des races de la Tyrie.

Certains puissants de ce monde en font partis, aujourd’hui personne n’est en mesure d’affirmer leur effectif réel, pas même leurs propres membres.

Leurs objectifs sont directement hérités de leur histoire tumultueuse : La guilde se porte garante de l’équilibre des puissances du monde, justifiant au passage sa soif de connaissances dans les domaines de l’histoire, des sciences et d’autres plus douteux comme la nécromancie, les magies élémentaires ou la manipulation de l’esprit.

Tout d’abord dirigée par une seule famille aillant portés trois noms « Borea », « Shadow » et « Moonbeam » elle a été ensuite dirigée par un conseil. Constitués d’une dizaine de membres, ils sont en grande majorité soit les descendants des officiers de l’ancienne époque, soit leurs successeurs désignés.

Dogme

« Quoi qu’il arrive, nous somme là dans l’ombre, nous veillons sur vous et sur l’équilibre du monde. Parfois tués, souvent blessés, nous renaissons toujours de nos cendres tel un phœnix. Comme l’hydre et ses têtes, vous ne pouvez pas nous annihiler, si l’un de nos membres tombe, deux autres sortent de l’ombre à sa place.

L’Armée du Silence, bien plus qu’une guilde, une famille, une philosophie, un devenir, l’avenir !

A la vie à la mort, fidèles et fraternels »

Histoire

L’histoire de l’Armée du Silence serait trop longue à relater dans son intégrité ici. Dans cet écris nous vous proposons simplement de découvrir les grandes phases et événements de la guilde, qui ont conduit à ce qu’elle est aujourd’hui. Nous vous invitons a parcourir les autres sections de cette bibliothèque pour de plus amples détails.

1) L’avant « armée du silence » (avant 1020)

L’histoire de l’Armée du Silence est liée à la découverte d’un objet magique, appelé « l’arche », une sorte de coffre aux pouvoirs étonnants et dévastateurs. Cette découverte remonte à quelques décennies avant l’année 1020, l’arche est supposée avoir été enlevée de la citée des anciens dieux, Arah, la préservant cinquante ans plus tard de l’engloutissement total du royaume d’orr (le cataclysme).

C’est suite à une tentative de pillage de cette citée que l’objet tombe entre les mains d’un dénommé Angmar Shadow. L’arche est alors étudié par cet homme. C’est purement un « accident » qui donne naissance à l’armée du silence, l’énergie de l’arche telle la foudre frappe une jeune femme quelques décennies plus tard. Cette femme portera ensuite le nom de Phenixia Borea, c’est elle qui créer la première Armée du Silence.

2) L’Armée du Silence « chaotique » (environ de 1060 à 1072)

Cette première Armée du Silence est fondée sur la soif de pouvoir et de puissance d’une seule créature, Phenixia Borea. L’energie de l’arche l’aillant frappée et dotée de pouvoirs étonnants, elle croit avoir été touchée par la main de grenth lui même et lui voue une adoration sans bornes. Elle utilise certain de ses dons pour monter l’organisation.

Leurs objectifs sont loin d’être nobles, ils infiltrent certains gouvernements, dérobes des objets magiques et assassines de temps en temps des dignitaires dans le but de servir leurs intérêts et d’assoir leur suprématie. Ils participent à arrêter une première fois en Tyrie la lyche de la prophétie du chercheur de la flamme. Ils élisent ensuite domicile dans une archipel aujourd’hui disparu, dans un antique temple appelé temple de l’A.S.

Plus les années passe plus Phenixia sombre dans la folie, probablement à cause des effets secondaires des pouvoirs que l’arche l’a dotée. Elle se met en quête de trouver chacun des membres de sa famille avant l’accident et de les tuer, pensant que ces actes ferait d’elle l’égale d’une déesse.

Délaissant sa guilde, l’organisation prend fin suite à une très grosse querelle, qui se terminera en un terrible bain de sang. La nécromante fonde alors l’ordre chaotique, qui n’aura de cesse que de détruire et persécuter l’armée du silence.

3) L’armée du Silence « blanche » (environ 1072 à environ 1078)

Fondée dans les ruines de la première armée du silence par Angmar Shadow lui même et Natacha Moonbeam, parents éloignés de Phenixia, l’histoire de cette A.S. est basée sur un mensonge. Cette armée vivra dans le même temple que le précédent. Cherchant à racheter sa conscience et stopper l’influence de l’arche, Angmar fait croire à cette nouvelle Armée qu’elle œuvre a rétablir l’équilibre du monde.

Ils ignorent cependant qu’il est en parti la cause de ce déséquilibre et qu’il existe cette arche qui a une emprise sur leur dirigeant. La vérité est révélée lors de l’assassinat par Phenixia de Angmar, alors qu’ils approchent le terme de la mission qu’ils c’étaient fixés. Suite à un différent sur la marche à suivre face à la menace imminente d’une attaque du temple, l’Armée du Silence explose en deux clans, d’un coté l’ordre de Diessa, de l’autre les Nomades de Sélène.

Les premiers restent au temple de l’armée et combattent jusqu’à leur défaite face à l’ordre chaotique qui vient les attaquer. Les survivants s’enfuient vers la côte. Les seconds, les Nomades de Séléne, décident de quitter le temple de l’A.S. bien avant l’assaut, suivant une dénommée Deborah Moonbeam, fille de Phenixia Boera et fille adoptive de Natacha Moonbeam. Ils combattent pendant quelques années l’ordre chaotique de Phenixia puis ils parviennent à la vaincre elle-même dans un épique combat. Cette histoire marque la fin de cette Armée du Silence, les membres des Nomades de Séléne se séparent après s’être promis de se réunir à nouveau si l’un d’eux serait dans le besoin.

4) L’armée du Silence « Exceptionnelle » (environ 1078 à environ 1090)

Confrontée à des morts étranges, Natacha Moonbeam accompagnée de quelques anciens membres refondent l’Armée du Silence. Ils découvrent ensemble que ces décès sont dus à une malédiction post-mortem lancée à l’aide de l’arche par Phenixia.

Ensemble ils prennent la direction de l’œil du nord. Aidant au passage la garde d’ebon et la tyrie, et affrontant à travers le monde les dévoreurs, ils finissent par avoir la révélation de l’emplacement de l’arche. Cet dernière n’a en réalité jamais totalement quittée Orr, elle est quelques part, dans une salle sous marine protégée par une antique magie.

Pour y accéder une seule personne doit passer via un portail se trouvant dans les sous-sols de ruines du temple de l’armée du silence. Natacha Moonbeam s’y rend seule et parvient à détruire l’arche qui explose en milliers de petits morceaux, projetant malheureusement l’âme de la femme ainsi que les fantômes de Angmar et Phenixia dans un univers parallèle méconnu, un désert sans soleil.

5) L’armée du silence (1090 à 1325)

L’armée du silence jusqu’à nos jours a poursuivi ses actions. Elle est aujourd’hui dirigée par un conseil d’officiers composé d’une dizaine de membres, siégeant à une table ronde et aillant tous le même pouvoir de décision. Il existe un document officiel, appelé « traité Grayswendir », ratifié par le fils de natacha Moonbeam et Corwin Grayswandir vers 1142. Ce document fait état de la décision des familles Borea-Moonbeam-Shadow-Grayswandir et ses descendants de confier la direction de l’Armée du Silence au conseil des officiers.

Il stipule aussi que, tant qu’aucun héritier ne se présentera à l’ordre en tant que tel et avec les preuves de ce lien du sang, l’armée appartient corps et biens à ce conseil d’officier. Ce qui n’est pas sans parfois créer de petites rivalités et intrigues politiques entre les membres du conseil.

De son passé obscure l’armée a hérité de ses plus étonnantes compétences, la discrétion, l’infiltration, la connaissance dans son intégrité de la situation géopolitique du monde. De sa deuxième période elle tient ses idéaux les plus nobles, sa droiture malgré ses zones d’ombres, sa volonté à préserver le monde quoi qu’il lui en coute, sa capacité à mentir quand cela est nécessaire pour sauver des vies.

Ce n’est pas une guilde bonne ou mauvaise, loin de ces considérations manichéennes elle existe pour préserver une forme d’ordre au sein du monde. Un équilibre nécessaire, on pourrait conclure que les membres de l’armée du silence sont simplement les ennemis du chaos.